Les dépendances vertes dans les paysages agricoles : prendre en compte les milieux adjacents à la route

Printer-friendly version

Les infrastructures linéaires de transport terrestre (ILTT) sont souvent considérées comme des éléments défavorisant la biodiversité, mais elles peuvent également représenter, par leurs dépendances végétalisées, des supports de biodiversité en tant que corridor préférentiel ou habitat pour de nombreuses espèces. Ces influences contrastées des ILTT sur la biodiversité ont fait l’objet d’études portant principalement sur le réseau routier, un des principaux éléments de fragmentation des paysages, induisant notamment un effet barrière. Dans cette étude, nous nous sommes focalisés sur la connectivité transversale entre les bords de route et les champs cultivés adjacents dans une région de grande culture caractérisée par un gradient de fragmentation forestière. Cet espace étroit qu’est l’interface route-champ cultivé, est intensément géré, à la fois par les collectivités locales, s’orientant vers une tonte tardive du bord de route, et par les agriculteurs riverains des routes. Ces pratiq...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Les dépendances vertes dans les paysages agricoles : prendre en compte les milieux adjacents à la route