La construction des grands ensembles en France : émergence de nouvelles vulnérabilités environnementales

Printer-friendly version

La société française a connu pendant les années 1945-1980 une transition brutale vers un nouveau modèle économique et social. Les villes ont été le réceptacle et le support de ces transformations. Les grands ensembles furent le miroir grossissant des fragilités structurelles engendrées par cette mutation. De ce fait ils constituent un lieu d’observation privilégié de l’apparition et du traitement des vulnérabilités sociales et environnementales liées aux transformations urbaines qui ont lieu depuis 1945. Différents secteurs de la population ont été profondément fragilisés par ce considérable effort de construction : ouvriers du bâtiment soumis à un nouvel environnement du travail du fait de l’industrialisation des chantiers, habitants confrontés aux déficiences des nouveaux logements et aux spécificités de la vie dans ces nouveaux quartiers, riverains bouleversés par la modification radicale de leur environnement... Nous traitons ici plus particulièrement des habitants des grands en...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La construction des grands ensembles en France : émergence de nouvelles vulnérabilités environnementales