« Laudato si’», une responsabilité cosmique de la maison commune

Printer-friendly version

Laudato si’ est un long document, qui adopte essentiellement la position traditionnelle des environnementalistes y compris l’interdisciplinarité. Son auteur se déclare sans réserve en faveur du développement durable et des actions climatiques basées sur le principe de précaution et sur celui de la responsabilité commune mais différenciée, qu’il considère comme des obligations morales. Comme une lettre encyclique est avant tout un document religieux et éthique, elle nous enjoint de changer nos relations entre nous et avec la nature, de relations de domination – domination qu’il qualifie de péché, qui affecte donc nos relations avec le Dieu trinitaire - à celles de fraternité. La nature est personnalisée à la manière de Saint-François-d’Assise, patron de l’écologie. C’est une des raisons pour lesquelles le pape appelle son encyclique sociale plutôt qu’environnementale. Celle-ci rappelle la priorité à donner aux plus pauvres auxquels elle assimile la nature aujourd’hui. L’encyclique co...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement « Laudato si’», une responsabilité cosmique de la maison commune