Pourquoi et comment faut-il sauver la sécurité hydrique ?

Printer-friendly version

Mobilisant une approche d’écologie politique, la démarche exposée dans cet article invite à substituer à la notion conventionnelle de sécurité hydrique celle de sécurité hydro-sociale afin de répondre aux principaux enjeux hydriques contemporains, au premier rang desquels figure l’adaptation au changement climatique. Il s’agit alors non plus de procéder à une sociétalisation marchandisée des risques hydriques mais bien d’oeuvrer à une démocratisation des cycles hydro-sociaux afin de consolider le processus de co-construction territorialisée de trajectoires de développement soutenables. Dans une telle perspective, la mise en politique de la gestion des incertitudes scientifiques et sociétales inhérentes aux services écosystémiques représente un pré-requis méthodologique incontournable devant permettre d’aboutir, via un processus de négociation fondé sur l’évaluation monétaire démocratique, à l’élaboration de compromis institutionnalisés « sécurisants ».

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Pourquoi et comment faut-il sauver la sécurité hydrique ?