Restauration de la connectivité écologique : proposition méthodologique pour une localisation optimisée des passages à faune

Printer-friendly version

Le développement des grandes infrastructures de transport contribue à la fragmentation du paysage et impacte directement la connectivité à l’échelle régionale. En conséquence, la recherche de nouvelles méthodes destinées à atténuer l’impact des infrastructures existantes ou en projet est devenue une préoccupation majeure pour la préservation de la biodiversité. Parmi les méthodes existantes, celles fondées sur la théorie des graphes offrent des perspectives intéressantes pour l’aménagement et la gestion paysagère. Le protocole proposé, basé sur la modélisation du réseau écologique d’une espèce, ou d’un groupe d’espèce, fournit un cadre méthodologique d’aide à la décision pour atténuer l’effet barrière des infrastructures linéaires de transport. Les résultats obtenus permettent de guider les aménageurs dans la recherche d’un meilleur compromis entre contraintes écologiques (atteindre un gain maximal de connectivité) et contraintes économiques (limiter le nombre de passages).

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Restauration de la connectivité écologique : proposition méthodologique pour une localisation optimisée des passages à faune