Géohistoire du territoire forestier de l’Avesnois : observer le présent, connaître le passé pour anticiper le futur (France)

La démarche de recherche appliquée choisie pour ce travail, centrée sur les politiques de reboisement, nécessite le recours à des outils particuliers, afin de rendre lisibles les données anciennes utilisées. La méthode SyMoGIH (Système modulaire de gestion de l’information historique) permet une analyse à différentes échelles (territoire, écopaysage, lieu), tout en intégrant les disparités spatiales et temporelles qui composent chaque élément géographique de l’Avesnois. Par cette méthode, le discours historique est spatialisé tout en étant borné temporellement. Elle permet d’aboutir à une analyse géohistorique du territoire choisi.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Géohistoire du territoire forestier de l’Avesnois : observer le présent, connaître le passé pour anticiper le futur (France)

Par-delà le changement climatique, les représentations du changement environnemental : le poids de la tension entre filière et territoire dans les secteurs pastoral et viticole en Aquitaine

Face à la montée en puissance de la question climatique tant dans la sphère politique que scientifique, cette contribution s’intéresse au sens que recouvre le changement environnemental pour les acteurs du secteur agricole en s’appuyant sur le pastoralisme et la viticulture en Aquitaine (France). Partant de l’idée que les représentations du changement environnemental sont étroitement liées à la filière, au type de profession (producteur, technicien, agent administratif, etc.) ou à l’échelle d’action, elle confronte les discours des agents d’encadrement et des producteurs viticoles et pastoraux d’Aquitaine, afin d’identifier les différentes modalités d’appréciation. L’étude est basée sur une analyse manuelle et semi-automatique des discours collectés durant des sessions de focus-groupe. Grâce à des bases thématiques solides et à une présentation méthodologique très didactique, une forte perspective épistémologique permet de prendre du recul quant aux reconstructions a posteri du rais...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Par-delà le changement climatique, les représentations du changement environnemental : le poids de la tension entre filière et territoire dans les secteurs pastoral et viticole en Aquitaine

Les paysages volcaniques vésuviens : un laboratoire des notions de risque, vulnérabilité, résilience

Les territoires volcaniques ont donné lieu à des observations scientifiques, des descriptions littéraires et des représentations artistiques qui –depuis plusieurs siècles- ont montré comment la notion de risque pouvait faire l’objet d’une construction culturelle. La lentille d’observation qui permet de replacer la catastrophe, ses effets et le sentiment d’incertitude qu’elle suscite dans une perspective rationnelle est la notion de paysage, en tant que construction culturelle qui élimine les éléments surnaturels pour laisser libre cours à l’observation du phénomène naturel catastrophique.

Tout particulièrement, dans le cas du Vésuve, au XVIIIe siècle, se met en place un prisme d’observation multiple, mais convergent vers la place et le rôle de l’homme dans ce contexte. Afin de renforcer ces discours, les ouvrages scientifiques s’accompagnent souvent de représentations volcaniques à l’esthétique spectaculaire : la destruction est ainsi transcendée dans une image sublime qui peut égale...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Les paysages volcaniques vésuviens : un laboratoire des notions de risque, vulnérabilité, résilience

La construction des grands ensembles en France : émergence de nouvelles vulnérabilités environnementales

La société française a connu pendant les années 1945-1980 une transition brutale vers un nouveau modèle économique et social. Les villes ont été le réceptacle et le support de ces transformations. Les grands ensembles furent le miroir grossissant des fragilités structurelles engendrées par cette mutation. De ce fait ils constituent un lieu d’observation privilégié de l’apparition et du traitement des vulnérabilités sociales et environnementales liées aux transformations urbaines qui ont lieu depuis 1945. Différents secteurs de la population ont été profondément fragilisés par ce considérable effort de construction : ouvriers du bâtiment soumis à un nouvel environnement du travail du fait de l’industrialisation des chantiers, habitants confrontés aux déficiences des nouveaux logements et aux spécificités de la vie dans ces nouveaux quartiers, riverains bouleversés par la modification radicale de leur environnement... Nous traitons ici plus particulièrement des habitants des grands en...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La construction des grands ensembles en France : émergence de nouvelles vulnérabilités environnementales

Une vulnérabilité délibérément acceptée par les pouvoirs publics ? Extraction du charbon et inondations dans la vallée de la Haine, 1880-1940

L’impact des activités extractives sur l’environnement, notamment au niveau de l’eau, constitue une question d’actualité importante. Pourtant, les études historiques sur les vulnérabilités environnementales engendrées par les activités minières sont rares. Cet article entend apporter un éclairage historique sur la question de la vulnérabilité au risque d’inondation dans le bassin houiller du Couchant de Mons. Le cas de la vallée de la Haine est à ce titre intéressant, car l’influence des travaux miniers sur le régime de l’eau y est ancienne, mais c’est à partir des années 1880 que le problème devient crucial pour le devenir de la région. La vallée subit de nombreuses inondations entre les années 1880 et les années 1940 durant la période d’extraction intensive du charbon. Rapidement, les charbonnages sont accusés d’engendrer ces inondations ou du moins, d’en augmenter le ressenti, à cause des affaissements miniers créés par leurs travaux souterrains. L’extraction intensive du charbon...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Une vulnérabilité délibérément acceptée par les pouvoirs publics ? Extraction du charbon et inondations dans la vallée de la Haine, 1880-1940

Les barrages qui cachent l’eau : l'oubli des vulnérabilités aux inondations lors de l’aménagement de la Dordogne (1917-1935)

De nombreux barrages-réservoirs ont été construits sur la Dordogne au cours du XXe siècle. Plusieurs études ont été publiées avant leur construction et il est frappant de constater l’absence de mentions du risque inondation alors que les vulnérabilités des habitants aux inondations à l’aval de ces ouvrages ont considérablement changé depuis leur construction. Cet article tente de comprendre pourquoi ces vulnérabilités ont été oubliées dans les projets d’aménagement des chutes d’eau de la Dordogne en s’appuyant sur des documents d’archives historiques. Il permet ainsi d’offrir un regard rétrospectif sur des vulnérabilités criantes de nos jours.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Les barrages qui cachent l’eau : l'oubli des vulnérabilités aux inondations lors de l’aménagement de la Dordogne (1917-1935)

Le risque tsunami en Nouvelle-Calédonie : Évolutions des facteurs de vulnérabilités et de résiliences à Lifou en territoire coutumier kanak

Le dernier tsunami meurtrier ayant impacté la Nouvelle-Calédonie eut lieu en mars 1875. Le sud de l’île de Lifou (île Loyauté) fut le plus concerné. Les tribus de Luengoni, Joj, Mu et Ahmelewedr (district de Lösi) concentrent les dégâts et victimes de la catastrophe. La nature de l’aléa sismique et tsunami en Nouvelle-Calédonie est bien connue, pourtant aucune étude ne s’est intéressée aux conditions de réalisation de cette catastrophe (1875), c’est-à-dire aux facteurs de vulnérabilités internes pouvant en expliquer l’ampleur. Car si l’aléa est ici d’origine naturelle, l’acte d’implantation et la structuration de la tribu dans cet espace sont quant à eux issus d’interactions sociales, politiques et culturelles s’inscrivant dans une dimension historique. Le choix radical fait à Mu, de déplacer la tribu est ainsi particulièrement intéressant à analyser du point de vue de la capacité de résilience des populations. De la même façon, la relation entre le risque et le territoire est ici f...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Le risque tsunami en Nouvelle-Calédonie : Évolutions des facteurs de vulnérabilités et de résiliences à Lifou en territoire coutumier kanak

Modernité, anachronisme et ambivalence des risques et catastrophes naturelles à travers l’approche géohistorique

Les données historiques permettent de poser le problème de la prise en compte des risques naturels dans la gestion d’un territoire d’une manière originale. Le contexte culturel et historique de production des documents anciens portant sur les catastrophes naturelles demande à être interprété afin de préciser les évolutions qualitatives de ce qui ne s’appelle pas encore la vulnérabilité. Réduire la diversité historique des procédures d’aides aux sinistrés à une « indemnisation » peut être pédagogique, mais illustre un processus « d’épistémisation » (Chouquer, 2008) : la procédure d’aide peut facilement se réduire à sa dimension financière, aspect souvent considéré comme le plus important aujourd’hui. Mais ce n’était pas le cas au XVIIIe siècle en France. Le contexte, largement implicite, au sein duquel ces aides sont mises en place doit être précisé et interprété. L’approche géohistorique des risques est non seulement intéressante en soi pour détecter stéréotypes et anachronismes, ma...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Modernité, anachronisme et ambivalence des risques et catastrophes naturelles à travers l’approche géohistorique

Évaluations d’incidences Natura 2000 et sports de nature : un virage paradigmatique dans la conduite d’une action publique ?

À partir d’une observation participante accomplie en qualité de chargé de mission « sports de nature » au sein d’un département (2011-2013) et de conseiller technique et pédagogique du ministère de la Jeunesse et des Sports en services déconcentrés (2008-2010), cet article examine dans quelle mesure, en France, la mise en œuvre opérationnelle d’une politique publique d’État sur le segment des sports de nature, introduite par le ministère des Sports dans le cadre de la loi modifiée sur le sport de 2000, semble faire l’objet d’une mutation paradigmatique depuis la promulgation du décret Natura 2000. Fondée sur une analyse cognitive de l’arsenal juridique ainsi que sur la capitalisation de matériaux issus d’une expérience professionnelle pensée dans une perspective ethnographique, cette recherche présente l’émiettement du rôle du ministère des Sports, pourtant à l’initiative de la définition du référentiel de politique publique qui préconise d’agir en faveur du « développement maitrisé...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Évaluations d’incidences Natura 2000 et sports de nature : un virage paradigmatique dans la conduite d’une action publique ?

Les enjeux de l’après : vulnérabilité et résilience à l’épreuve des politiques de la catastrophe au 20e siècle

L’avènement d’une catastrophe expose la vulnérabilité et la résilience d’une communauté. Pour la même raison, la catastrophe représente une fenêtre d’opportunité pour modifier ces conditions. Mais est-ce vraiment le cas? Est-ce que les catastrophes sont suivies par un changement des conditions de vulnérabilité qui l’ont générée ou des facteurs de résilience qui en ont mitigé les effets? À quelles conditions et comment? Cet article cherche à répondre à ces questions à travers l’étude historique des transformations en aval des catastrophes. Nous concentrerons l’analyse sur les désastres séismiques, qui constituent le terrain d’expertise principal de l’auteur, mais avec l’ambition de proposer des éléments de réflexion qui puissent s’adapter à d’autres typologies de catastrophes naturelles. Sur la base d’une comparaison entre le tremblement de terre de Messine de 1908 et celui de la vallée du Belice (Italie) de 1968, mais aussi en référence à d’autres cas, cet article dégagera certains ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Les enjeux de l’après : vulnérabilité et résilience à l’épreuve des politiques de la catastrophe au 20e siècle

La vulnérabilité de la forêt provençale face aux incendies : naissance d’une notion (fin XIXe siècle)

Au XIXe siècle, la notion de vulnérabilité environnementale n’est pas encore définie. Pourtant, l’idée de vulnérabilité des forêts face aux incendies en Provence commence à apparaître. L’article cherche à comprendre pourquoi et comment, les incendies sont perçus comme « un fléau » dans le nouveau contexte économique et technique de l’exploitation des lièges et de la gemme. Dans les années 1860, cette nouvelle perception des incendies entraîne la mise en place de groupes de pression efficaces. Les notables provençaux, comme Charles de Ribbe, et l’administration des Eaux et Forêts, dirigée par Henri Faré, se battent pour obtenir l’élaboration d’une politique publique et la reconnaissance d’une spécificité régionale des Maures et de l’Esterel, désormais appelés « la région du feu ». Dans le contexte scientifique et libéral de la fin du XIXe siècle, que recouvre véritablement cette nouvelle idée de vulnérabilité ? Quels acteurs construisent ce nouveau discours ? Quelles politiques et qu...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La vulnérabilité de la forêt provençale face aux incendies : naissance d’une notion (fin XIXe siècle)

Culture, connaissance et réduction des risques de catastrophe : liens critiques pour une transformation sociétale durable

Les politiques et les pratiques concernant la réduction des risques de catastrophe dépendent largement des spécificités socio-culturelles et des connaissances qu’en ont les individus. Bien que la culture et le savoir soient des facteurs essentiels pour réduire ces risques, ils sont rarement traités ensemble de façon systématique et approfondie, que ce soit dans les études ou les programmes d’actions. Nous soutenons qu’une exploitation plus approfondie des résultats de la recherche sur les systèmes de la culture et de la connaissance est de nature à améliorer considérablement l’efficacité des mesures décidées pour l’atténuation des catastrophes. Cet article aborde comment la culture et la connaissance contribuent à la réduction des risques de catastrophe et en décrit des défis majeurs. Il présente également une approche conceptuelle qui permet de saisir les différents niveaux qualitatifs de la compréhension : les faits, les données, l’information, la connaissance et la sagesse. Tout ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Culture, connaissance et réduction des risques de catastrophe : liens critiques pour une transformation sociétale durable

La vulnérabilité d’un territoire, un héritage complexe à révéler : démonstration à travers l’étude géohistorique du risque d’inondation en Val d’Orléans (France)

Le présent article se focalise sur l’optimisation des politiques de prévention du risque d’inondation en Val d’Orléans. Sur cette plaine comme sur l’ensemble du Val de Loire, la conscience du risque d’inondation n’est pas acquise pour une majorité d’habitants ni même pour certains acteurs locaux. Pourtant, un imposant dispositif de défense contre les crues du fleuve, appelé levées, édifié dès le XVIe siècle, témoigne de la récurrence initiale des épisodes de hautes eaux. Ces digues ont eu aussi pour effet de freiner les communications entre le fleuve et le val, de confiner le lit mineur et d’en complexifier les accès. Cette situation est problématique, car les crues majeures, bien que rares et irrégulières, ont souvent démontré l’inefficacité des levées. Toutefois, les périodes d’accalmie hydraulique ont donné à l’homme le sentiment illusoire de maîtriser le risque. La dernière accalmie, effective depuis 1907, a fait place à une urbanisation soutenue de l’ouest du Val d’Orléans, exp...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La vulnérabilité d’un territoire, un héritage complexe à révéler : démonstration à travers l’étude géohistorique du risque d’inondation en Val d’Orléans (France)

Changements climatiques, changements du littoral et évolution de la vulnérabilité côtière au fil du temps : comparaison de territoires français, canadien et sénégalais

La vulnérabilité des zones côtière aux impacts des changements climatiques et aux aléas météo-marins (tempêtes, inondations, etc.) résulte conjointement de dynamiques liées au milieu naturel et à l’élément humain et social qui façonnent le système socio-écologique. Pour tenir compte de cette dualité, des approches théoriques ont été développées, telles que le couple exposition/sensibilité dans le développement d’indices de vulnérabilité climatique ou le couple aléa/enjeux dans le domaine de la gestion du risque. Souvent, ces approches ne s’appliquent que de manière instantanée et n’intègrent pas, entre autres, l’historique du territoire et l’évolution temporelle de la vulnérabilité. Nous nous intéressons ici à la dimension historique de la vulnérabilité, c’est à dire comment l’aménagement et l’utilisation du territoire ont contribué à créer une vulnérabilité. Nous décrirons comment la vulnérabilité aux changements climatiques de certains territoires côtiers en France, au Sénégal et ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Changements climatiques, changements du littoral et évolution de la vulnérabilité côtière au fil du temps : comparaison de territoires français, canadien et sénégalais

Depression and its Antecedents

Today I will approach the problem of depression, but from a particular vantage point – that steeped in cognitive theory and informed by the work of Martin Seligman.
There have been other views about depression- a psychoanalytical one whereby depression was deemed as rage turning upon inwards and [...]

Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

See original: The Mouse Trap Depression and its Antecedents