[VertigO] élargit son réseau en accueillant deux nouveaux partenaires

L’équipe de [VertigO] est heureuse de joindre l’Institut d’urbanisme et d’aménagement régional (IUAR) de l’Université de Strasbourg et l’Institut Francilien des sciences appliquées (IFSA) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée à son réseau de partenaires. Ses deux partenaires français viennent, grâce à l’expertise de leurs membres et leurs dynamismes, consolider un domaine de recherche, de formation et d’intervention en pleine effervescence en sciences de l’environnement, l’urbain. Avec plus de 50% de la population mondiale se trouvant en ville et une urbanisation croissante, particulièrement dans les pays en développement, ses deux partenaires aideront la revue à mieux se positionner et mieux appréhender cet enjeu dans les dossiers à venir. Le réseau des partenaires de [VertigO] compte maintenant un partenaire sud-américain, un partenaire belge,  4 partenaires africains, 7 partenaires canadiens et 11 partenaires français. Ceux-ci participent au dynamisme de la revue et par leur implication soutiennent la diffusion en accès libre des connaissances en sciences de l’environnement et le développement d’un réseau de chercheurs francophones dans le domaine. Afin de permettre un meilleur arrimage dans le cadre du partenariat et de développer une synergie scientifique, deux membres de ses instituts siégeront au comité scientifique de la revue. Ainsi, Maurice Wintz (IUAR) et Bruno Barroca (IFSA) amèneront, […]

See original: Sciences de l'environnement : vous dites ! [VertigO] élargit son réseau en accueillant deux nouveaux partenaires

[VertigO] : Appel à soumission de textes pour un nouveau dossier : « Temporalités, action environnementale et mobilisations sociales »

L’objectif de ce dossier de [VertigO] est recueillir des textes qui permettent de penser de façon compréhensive l’impact des marqueurs temporels dans les dynamiques d’action environnementales dans leur mode de penser et d’agir, de conception et d’action. Dans le cadre de ce dossier, le comité formé par les rédacteurs associés est à la recherche de textes qui questionnent l’empreinte du temps dans l’action publique environnementale, en considérant celle-ci non seulement par le prisme des politiques publiques, mais aussi des synergies/empêchements de penser et d’agir face aux problématiques d’environnement.   Les questions relevant de l’environnement sont marquées par l’urgence, l’impératif de ce qui doit être fait avant que l’irrémédiable ne se produise, et ce, depuis plus d’un siècle (Marsh, 1864 ; Carson, 1962 ; Club de Rome, 1972). Si le rapport issu de la Commission Brundtland institutionnalisant l’ère d’un « développement durable » a introduit par ailleurs la dialectique temporelle dans nos modes d’action, sinon de pensée, a-t-on vraiment pris la mesure de ces temporalités ? Et, dans la mesure où cette temporalité aurait été intégrée – ce qui ne va pas de soi nécessairement –, comment cela se serait-il exprimé (voire, comment cela se serait transposé) à travers l’action environnementale, […]

See original: Sciences de l'environnement : vous dites ! [VertigO] : Appel à soumission de textes pour un nouveau dossier : « Temporalités, action environnementale et mobilisations sociales »

Temporalités, action environnementale et mobilisations sociales

Coordination du numéro : Nathalie Lewis (Département Sociétés, territoires et développement, Université du Québec à Rimouski, Canada), Didier Busca (CERTOP, Université Toulouse – Le Mirail, France), Louis Simard (École d'études politiques, Université d'Ottawa, Canada), Bruno Villalba (Ceraps, Sciences Po, Lille, France).

Les questions relevant de l’environnement sont marquées par l’urgence, l’impératif de ce qui doit être fait avant que l’irrémédiable ne se produise, et ce, depuis plus d’un siècle (Marsh, 1864 ; Carson, 1962 ; Club de Rome, 1972). Si le rapport issu de la Commission Brundtland institutionnalisant l’ère d’un « développement durable » a introduit par ailleurs la dialectique temporelle dans nos modes d’action, sinon de pensée, a-t-on vraiment pris la mesure de ces temporalités ? Et, dans la mesure où cette temporalité aurait été intégrée – ce qui ne va pas de soi nécessairement –, comment cela se serait-il exprimé (voire, comment cela se serait transposé) à travers l’ac...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Temporalités, action environnementale et mobilisations sociales

Les politiques agricoles de l'Indonésie et de la Malaisie face aux impératifs de la sécurité alimentaire

Depuis les années 1960, plusieurs pays d’Asie du Sud-Est ont réussi à atteindre, surtout grâce à l’augmentation de la production agricole, une plus grande sécurité alimentaire. L’État postcolonial a été au cœur de l’essor de l’agriculture en Indonésie et en Malaisie, mais son rôle tend à se modifier surtout depuis le tournant du millénaire. Pour cerner les transformations des politiques agricoles contemporaines en Indonésie et en Malaisie, nous abordons la question suivante : quelles sont les stratégies adoptées par les États pour assurer la sécurité alimentaire? Afin d’y répondre, les politiques concernant deux filières agricoles de premier plan, soit celles du riz et de l’huile de palme, sont passées en revue. L’étude démontre que les deux États ont d’abord poursuivi des politiques d’autosuffisance en matière de production rizicole avec des résultats variables. Malgré des mesures de libéralisation depuis la fin des années 1990, plusieurs mécanismes assurent toujours l’encadrement ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Les politiques agricoles de l'Indonésie et de la Malaisie face aux impératifs de la sécurité alimentaire

Marchés institutionnels et soutien à l’agriculture familiale au Brésil : étude de cas de producteurs insérés dans le programme d’alimentation scolaire

Au Brésil, les récentes avancées du Programme national d’alimentation scolaire (PNAE), qui articule soutien à l’agriculture familiale et sécurité alimentaire des populations précaires, vont dans le sens d’une relocalisation des circuits alimentaires. L’objectif de ce travail est de comprendre comment l’insertion d’un collectif de producteurs dans différentes formes de circuits courts, et notamment via ces politiques publiques de restauration collective, a permis de consolider un système agricole innovant, tant au point de vue productif, qu’en termes d’occupation du sol périurbain, d’entretien du paysage et des ressources naturelles, d’organisation du travail et de valorisation sociale de l’activité agricole, en mobilisant notamment la multifonctionnalité de l’agriculture comme outil d’analyse.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Marchés institutionnels et soutien à l’agriculture familiale au Brésil : étude de cas de producteurs insérés dans le programme d’alimentation scolaire

Le terroir, un concept pour l’action dans le développement des territoires

Entre les usages professionnels et sociaux du mot terroir et les significations correspondantes, une grande diversité de représentations mentales du mot engendre une difficulté à le mobiliser chez les chercheurs et les formateurs. L’analyse transdisciplinaire proposée dans ce texte vise à mieux cerner sa compréhension et à identifier le potentiel de ce concept pour la recherche, le développement et la formation. Le concept de terroir a ainsi été caractérisé par une multiréférentialitée : d’une part un objet représentant un système productif et culturel local, d’autre part un projet d’une communauté dont les finalités et la dynamique sont empreints de subjectivité. Cette multiréférentialité donne au concept de terroir un potentiel pour (i) la médiation dans des projets de développement des territoires ruraux, et (ii) la formation interdisciplinaire des agronomes.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Le terroir, un concept pour l’action dans le développement des territoires

Le Programme d’Acquisition d’Aliments (PAA) au Brésil : l’agriculture locale et familiale au cœur de l’action publique en vue de la sécurité alimentaire

Cet article présente une analyse de la mise en place du Programme d’acquisition d’aliments (PAA) dans les assentamentos ruraux au Brésil. En tant que dispositif de politique publique intégrant l’appui à la commercialisation des produits de l’agriculture familiale et l’aide alimentaire des personnes en difficulté, le PAA représente une innovation considérable en vue de la sécurité alimentaire, en favorisant notamment la constitution de circuits courts de proximité.

Notre étude se concentre sur deux régions dans l’état de São Paulo : d’une part, l'assentamento périurbain Milton Santos qui se situe dans la périphérie de la deuxième plus grande région métropolitaine de cet état, autour de Campinas et, d’autre part, les assentamentos Antônio Conselheiro et Margarida Alves qui se situent à Mirante do Paranapanema dans la région du Pontal do Paranapanema à l’ouest de l’état, loin des grands centres urbains. Pour ces trois assentamentos, nous avons examiné les changements des logiques produ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Le Programme d’Acquisition d’Aliments (PAA) au Brésil : l’agriculture locale et familiale au cœur de l’action publique en vue de la sécurité alimentaire

L’agriculture durable au Vietnam : une étude de cas dans le delta du Mékong

À compter du milieu des années 1980, dans le cadre d’une authentique révolution verte, l’agriculture vietnamienne a subi d’importantes modifications. Dans plusieurs régions du pays, les cultures traditionnelles ont progressivement été remplacées par la monoculture intensive du riz, une transformation amplifiée par la politique du Doi Moi. Bien des problèmes en ont résulté, ce qui a incité le gouvernement vietnamien à réorienter ses politiques en faveur de systèmes agricoles plus durables. Au moyen d’études de cas réalisées dans deux communes du delta du Mékong, nous examinons la durabilité de deux systèmes agricoles-aquacoles intégrés promus par les programmes gouvernementaux et concluons que ces systèmes peuvent, au moins partiellement, tant atteindre les objectifs établis par l’État que souscrire aux principes de l’agriculture durable.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement L’agriculture durable au Vietnam : une étude de cas dans le delta du Mékong

La complexité des systèmes alimentaires : un atout pour la sécurité alimentaire?

L’article défend l’idée selon laquelle la combinaison d’une diversité de modèles alimentaires au sein d’un système alimentaire concret peut favoriser la sécurisation alimentaire, et doit donc être reconnue et soutenue grâce à une gouvernance adaptée. L’impact de l’évolution du modèle agro-industriel dans les systèmes alimentaires est d’abord rappelé. Le développement d’une production de masse, distribuée mondialement à bas prix, a contribué à accroitre les disponibilités alimentaires, mais trouve ses limites dans la paupérisation des agriculteurs, les excès et carences des régimes alimentaires qui en découlent, et la dégradation de ressources naturelles. La sécurisation alimentaire suppose donc de dépasser les enjeux de croissance des disponibilités pour favoriser l’accessibilité des populations à une alimentation saine et responsable et construire des modes de production et de distribution plus durables. Pour analyser le rôle que peut jouer la diversité des modèles alimentaires, un...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La complexité des systèmes alimentaires : un atout pour la sécurité alimentaire?

Origine et évolution de la gestion intégrée des ressources en eau par bassin versant au Québec

En 1992, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement de Rio de Janeiro invitait les États à concrétiser le développement durable, notamment par la mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) par bassin versant. Le Québec, comme plusieurs autres États, a participé à cet événement international et adhéré aux résultats de la conférence. Dix ans plus tard, il lançait sa Politique nationale de l’eau (PNE) dans laquelle il s’engageait à mettre en œuvre progressivement la gestion intégrée de l’eau par bassin versant (GIEBV). En 2009, il rendait obligatoire cette forme de gestion par l’adoption de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection (Loi sur l’eau). Cet article démontre que la GIEBV instaurée au Québec tire bien son origine de la GIRE internationale issue du Sommet de Rio de 1992 et non d’une autre forme de gestion intégrée de l’eau. Pour ce faire, il s’appuie sur l’histoire de ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Origine et évolution de la gestion intégrée des ressources en eau par bassin versant au Québec

Étude des représentations sociales d’un site classé aménagé : application au site de l’Anse de Paulilles (France)

Au cours des dernières décennies, on observe une tendance croissante à vouloir conserver l’environnement et préserver le patrimoine naturel et culturel par l’implantation d’aires protégées, notamment par l’entremise d’aménagements et de règlementations. Ces zones peuvent alors mener à des conflits d’usage puisque la plupart des aires protégées sont localisées dans des zones habitées et sollicitées par une diversité d’acteurs. On peut comprendre que ces acteurs puissent avoir des positions plus ou moins divergentes en fonction des enjeux multiples, autant politiques qu’économiques, environnementaux ou culturels. Cet article vise à étudier les représentations sociales d’une aire protégée auprès des usagers, plus spécifiquement le Grand Site classé de l’Anse de Paulilles. Il s’intéresse également à connaitre la place accordée au patrimoine dans la gestion du site et à évaluer si cette notion est un élément constituant de la représentation de Paulilles. À caractère essentiellement métho...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Étude des représentations sociales d’un site classé aménagé : application au site de l’Anse de Paulilles (France)

Indicateurs de mesure de la pression anthropique sur les ressources naturelles : exemple de la périphérie du Parc « W » dans la commune rurale de Tamou au Niger

Cet article retrace l’expérience d’un projet de recherche universitaire dans la lignée des travaux sur la gestion des ressources naturelles, la dynamique du paysage et de l’écosystème d’un espace rural périphérique à l’aire protégée du W du Niger. À travers le mode de production agricole dans le terroir villageois de Senokonkédjé et le système pastoral à Tulwarey, tous deux dans la commune rurale de Tamou, l’étude vise à caractériser le milieu, dégager essentiellement des indicateurs physiques, écologiques et sociaux qui mettent en évidence l’évolution et la transformation du milieu. Ces indicateurs qui sont à la fois qualitatifs et quantitatifs servent d’outils pour la mesure et l’évaluation de l’état de pression anthropique sur la Réserve totale de faune de Tamou (RTFT) et le parc national du W. L’occupation humaine, par le processus de l’immigration, l’avancée progressive des espaces de culture, le surpâturage des lieux, les sécheresses récurrentes ainsi que l’utilisation pernici...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Indicateurs de mesure de la pression anthropique sur les ressources naturelles : exemple de la périphérie du Parc « W » dans la commune rurale de Tamou au Niger

Gouvernance et stratégies locales de sécurisation foncière : étude de cas de la commune rurale de Tchadoua au Niger

Face aux enjeux fonciers croissants, les petits exploitants agricoles ont du mal à s’insérer dans le processus de développement. Au Niger, l’insécurité foncière est sans doute l’une des difficultés qui limitent l’investissement agricole. À partir d’une enquête réalisée sur un échantillon de 80 exploitations dans le terroir villageois de Maijanguero dans la commune rurale de Tchadoua, cette étude a révélé plusieurs sources d’insécurité foncière et diverses pratiques de sécurisation mises en œuvre par les paysans pour protéger leur capital foncier. Les résultats montrent également que la formalisation légale côtoie les pratiques traditionnelles de sécurisation. Le taux d’acquisition des titres et actes fonciers est très faible du fait que les commissions foncières se heurtent à des difficultés qui entravent l’acquisition massive des outils modernes de sécurisation. Cependant, une pluralité de pratiques à impacts durables limités est observée, notamment la fixation biologique, le recou...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Gouvernance et stratégies locales de sécurisation foncière : étude de cas de la commune rurale de Tchadoua au Niger

L’enrôlement de Madagascar dans la REDD+ : domestiquer une opportunité internationale

L’étude de la mise en œuvre de la REDD+ (Réduction des Émissions de gaz à effet de serre résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts, y compris les activités de gestion durable des forêts et d’accroissement des stocks de carbone) à Madagascar révèle le caractère Nord-Sud des relations internationales que génère ce mécanisme. Ces relations associent l’État malgache et plusieurs autres acteurs : Banque Mondiale, organisations non gouvernementales, organismes de coopération et d’aide au développement, etc. Les entretiens semi-dirigés et les observations de terrain montrent que ces acteurs enrôlent l’État malgache pour le préparer à mettre en œuvre la REDD+. Fragilisé par une instabilité institutionnelle, Madagascar accepte d’autant plus l’aide étrangère ou internationale que le pays est pauvre et qu’il a recours, depuis plusieurs décennies, aux financements étrangers ou internationaux, pour faire face aux problèmes environnementaux. La dimension marchande (crédits car...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement L’enrôlement de Madagascar dans la REDD+ : domestiquer une opportunité internationale

Figures et importance de l’« expertise environnementale » dans la presse écrite

Sur les questions de gouvernance environnementale, soit les prises de décisions qui affectent l’environnement, le recours à l’expertise de tiers est souvent nécessaire pour répondre aux besoins des décideurs incluant des groupes citoyens, que ce soit au niveau municipal ou régional : qu’on pense aux spécialistes de l’énergie ou des ressources naturelles, aux hydrologues, aux climatologues, ingénieurs, etc. Dans les sociétés démocratiques, pour les décideurs tout comme pour les membres du public, les médias sont souvent un point d’accès privilégié, même à l’heure d’internet, pour se faire une opinion sur des questions d’intérêt. Quelle place les experts de type universitaires et affiliés occupent-ils sur la question environnementale, et jusqu’à quel point les articles de journaux viennent-ils appuyer ou même s’aligner sur leur expertise dans les discussions ? Pour traiter ces questions, à partir d’un corpus préalablement construit regroupant tous les recours à l’expertise universitai...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Figures et importance de l’« expertise environnementale » dans la presse écrite