« Laudato si’», une responsabilité cosmique de la maison commune

Laudato si’ est un long document, qui adopte essentiellement la position traditionnelle des environnementalistes y compris l’interdisciplinarité. Son auteur se déclare sans réserve en faveur du développement durable et des actions climatiques basées sur le principe de précaution et sur celui de la responsabilité commune mais différenciée, qu’il considère comme des obligations morales. Comme une lettre encyclique est avant tout un document religieux et éthique, elle nous enjoint de changer nos relations entre nous et avec la nature, de relations de domination – domination qu’il qualifie de péché, qui affecte donc nos relations avec le Dieu trinitaire - à celles de fraternité. La nature est personnalisée à la manière de Saint-François-d’Assise, patron de l’écologie. C’est une des raisons pour lesquelles le pape appelle son encyclique sociale plutôt qu’environnementale. Celle-ci rappelle la priorité à donner aux plus pauvres auxquels elle assimile la nature aujourd’hui. L’encyclique co...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement « Laudato si’», une responsabilité cosmique de la maison commune

Qu’y a-t-il de politique dans les indicateurs écologiques?

La multiplication des indicateurs écologiques et de leur usage dans l’action publique invite à mieux comprendre les cadrages normatifs qu’ils véhiculent. Cet article propose un cadre conceptuel pour étudier ces cadrages à partir des controverses qui ont émaillé la construction de ces indicateurs et leur usage. Il s’agit d’étudier les opérations de catégorisation et de quantification de l’environnement utilisées pour construire ces indicateurs. Comme d’autres représentations simplifiées du réel, ces indicateurs constituent des conventions sociales qui regroupent, mais aussi excluent, certaines réalités environnementales distribuées dans le temps et l’espace. De ce fait, elles peuvent s’aligner ou s’opposer à des processus politiques de construction territoriale ou de mobilisation autour d’une cause. Le cadrage écologique que ces représentations véhiculent peut alors servir un cadrage politique. La construction sociale de ces indicateurs doit également être analysée à la lumière des c...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Qu’y a-t-il de politique dans les indicateurs écologiques?

Évaluation de la marchabilité de trois environnements urbains de la région métropolitaine montréalaise à partir de l’outil MAPPA

La marche se pose désormais comme une priorité de santé publique et en aménagement. En outre, on souhaite l’inclure en combinaison avec d’autres modes de transports. Marcher n’est pas toujours possible ou agréable, ni réaliste selon les différents environnements fréquentés. Certains territoires peuvent être qualifiés à priori de peu « marchables » comme la banlieue, alors que d’autres répondent au postulat voulant que les quartiers centraux soient plus favorables aux déplacements à pieds. En explorant le concept de « marchabilité » et en utilisant l’outil MAPPA (Marchabilité pour les personnes agées), nous évaluerons dans cette étude trois quartiers résidentiels de la région métropolitaine de Montréal après avoir construit une typologie classant les segments de la rue selon leur potentiel de marche. Ces trois secteurs urbains ont été choisis en fonction des différentes phases économiques qui se sont succédées historiquement au Québec : 1) Vieux-Rosemont – ancien quartier ouvrier; 2)...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Évaluation de la marchabilité de trois environnements urbains de la région métropolitaine montréalaise à partir de l’outil MAPPA

Comment les politiques d’urbanisation se traduisent-elles dans le paysage urbain : une approche par les métriques spatiales

Cette étude s’inscrit dans un projet plus vaste d’analyse d’évolution des modes d’occupation des sols en région Île-de-France. Démontrant une évolution contrastée entre la petite et la grande couronne autour de Paris, la tendance actuelle est au recul des zones rurales au profit des zones urbanisées. Les cinq villes nouvelles (Cergy-Pontoise, Évry, Marne-la-Vallée, Sénart, Saint-Quentin-en-Yvelines), résultat d’une forte planification urbaine menée depuis les années 60, et créées pour rééquilibrer le maillage régional, présentent des profils urbains particuliers et une organisation spatiale de leur territoire différente des autres communes dont le développement a suivi les grandes tendances urbanistiques de l’après-guerre (politique de construction de grands ensembles puis apparition de la maison individuelle en lotissement). Une comparaison entre la ville nouvelle d’Évry et la ville de Longjumeau, située en grande couronne et caractérisée par un grignotage de l’espace rural par l’h...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Comment les politiques d’urbanisation se traduisent-elles dans le paysage urbain : une approche par les métriques spatiales

Écologisation des huileries de la Province de Meknès (Maroc)

Le processus de production de l’huile d’olive au Maroc est dominé par des systèmes qui engendrent un sous-produit, les margines, nocif pour l’environnement. Dans cet article, des approches spécifiques sont proposées pour tenter de faire adhérer les oléiculteurs à l’écologisation de cette agro-industrie. Les résultats dévoilent qu’il serait intéressant d’orienter certains oléiculteurs vers les techniques préventives, certes onéreuses pour la majorité de ces opérateurs, mais qui ne produisent pas de margines. En effet, les oléiculteurs concernés par cette technique sont ceux qui ont des revenus trop élevés, ceux qui sont prédisposés à s’organiser dans le cadre de groupements de producteurs, ou ceux qui disposent d’un équipement adaptable. La technique de contrôle, représentée par l’exposition des margines à l’évaporation naturelle dans des bassins, devrait cibler en priorité les anciennes huileries créées avant la promulgation de la réglementation sur les Études d’impact environnement...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Écologisation des huileries de la Province de Meknès (Maroc)

Responsabilité sociale des entreprises : un regard historique à travers les classiques en management stratégique

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) est une notion très en vogue et suscite de nombreux débats tant chez les académiciens que les praticiens. Toutefois, le vocabulaire généralement associé à la RSE - valeurs, éthique, développement durable, etc. - indique une absence flagrante quant au sens et la portée de la RSE. Ainsi, il apparait à notre sens pertinent de s’interroger sur l’histoire de la RSE afin d’en cerner les fondements en stratégie et d’appréhender certains facteurs explicatifs des débats contemporains autour de la RSE. C’est dans cet esprit que cette étude, en proposant d’analyser les classiques en stratégies et d’en présenter les grandes lignes en matière de RSE, s’inscrit dans une démarche visant à cerner la construction de la notion de RSE et à reconstituer une partie de sa généalogie. Notre étude suggère trois conclusions principales. Premièrement, la notion de parties prenantes et celle de responsabilité sociale sont imbriquées et présentées comme complémen...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Responsabilité sociale des entreprises : un regard historique à travers les classiques en management stratégique

La dissonance communicationnelle des « porteurs de l’alerte » climatique

Cet article analyse la communication des chercheurs français climatologues impliqués dans les controverses climatiques. Il correspond à une partie des résultats d’une recherche socioépistémique portant sur les controverses climatiques. Il apporte un éclairage sur les pratiques discursives des chercheurs adoptant des postures plus ou moins expertes et/ou politiques en fonction des forums. L’article se base sur un cadre d’analyse non-réductionniste, construit spécifiquement pour les controverses socioscientifiques comme celles sur le climat mobilisant différentes approches sociologiques parfois elles-mêmes controversées. Dans une première partie, cet article dresse un état des lieux synthétique des trajectoires sociohistoriques des principaux points controversés dans les revues scientifiques à comité de lecture. Une seconde partie analyse la communication des chercheurs en se focalisant sur la notion d’« incertitude ». L’article démontre que les discours de certains climatologues « po...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La dissonance communicationnelle des « porteurs de l’alerte » climatique

La prolifération des cyanobactéries au Québec : une perspective de sciences sociales sur le risque et la gestion

Cette recherche qualitative à portée exploratoire porte sur les représentations sociales, les attitudes et les impacts associés au phénomène des cyanobactéries et s’inscrit dans une perspective constructiviste liée à l’écologie politique. Les cyanobactéries sont des microorganismes présents de façon naturelle dans la plupart des plans d’eau, et certaines espèces peuvent libérer des toxines susceptibles de causer des problèmes de santé chez les êtres humains, surtout si elles se trouvent en forte concentration. Au Québec, lorsque les risques sont jugés élevés, les autorités de santé publique émettent des mises en garde concernant la pratique d’activités nautiques et la consommation d’eau potable, mais la population ne s’y conforme pas toujours. Dans le but de mieux comprendre les attitudes des citoyens à l’égard des cyanobactéries et des mesures de santé publique, nous avons réalisé une enquête visant à identifier les significations attribuées à ce phénomène – en accordant une attent...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement La prolifération des cyanobactéries au Québec : une perspective de sciences sociales sur le risque et la gestion

Perception et gestion des espaces littoraux préservés : l’apport des études de fréquentation (Nord et Languedoc Roussillon, France)

À partir de deux projets distincts dans lesquels des études de fréquentation ont été menées entre 2009 et 2014 dans deux territoires différents (Nord et Languedoc-Roussillon), une analyse croisée a été réalisée en mobilisant les résultats concernant la fréquentation des espaces littoraux naturels et préservés par les usagers. Apparaissent ainsi des différences et similitudes entre les visiteurs des neuf lieux étudiés, celles-ci déterminées à partir de variables telles que les professions et catégories socioprofessionnelles, l’âge, le genre, le type de public auquel ils appartiennent (population locale, population touristique...), ainsi que les perceptions qu’ils ont dans ces espaces littoraux. La connaissance des modes de gestion de ces lieux et les résultats des 356 questionnaires effectuées auprès des usagers mettent en exergue l’influence des aménagements et des choix de gestion sur le ressenti des usagers par rapport au lieu.

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Perception et gestion des espaces littoraux préservés : l’apport des études de fréquentation (Nord et Languedoc Roussillon, France)

Relocaliser les enjeux exposés aux risques côtiers en France : points de vue des acteurs institutionnels

L’adoption de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte en 2012 par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (MEDDE) en France, découle des enseignements de la tempête Xynthia (2010). À travers ce document, le gouvernement incite les collectivités territoriales à envisager la relocalisation à l’intérieur des terres des enjeux exposés aux risques côtiers d’érosion et de submersion marine. Les projets passés de recul ou de suppression des enjeux ont cependant fait l’objet d’une très faible acceptation sociale. L’objectif du présent article est de confronter cette notion, telle qu’elle est soutenue par le gouvernement, aux réalités du terrain. Il s’appuie sur l’analyse d’entretiens menés auprès d’acteurs institutionnels. Ces derniers ont été choisis pour leur implication dans les démarches soutenues par l’appel à projets « Expérimentation de la relocalisation » proposé par le MEDDE. Il en ressort que cette mesure doit faire face à plusieurs...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Relocaliser les enjeux exposés aux risques côtiers en France : points de vue des acteurs institutionnels

Pourquoi chercher la petite bête ? Les enjeux politiques de l’indice biotique en France (1964-1969)

À la fin des années 1950 en France, deux coalitions portant des conceptions opposées de la pollution des rivières ont tenté de faire reconnaître ce problème dans l’espace public. Les pêcheurs considéraient que la pollution était un délit et ils s’appuyaient sur la biologie pour trouver des preuves de ces infractions. Les ingénieurs, urbanistes et hygiénistes percevaient quant à eux la pollution comme un problème de déficit d’infrastructures de collecte et de traitement d’effluents et ils cherchaient à évaluer économiquement les coûts de ces équipements. La mobilisation de ces deux coalitions a influencé la réglementation sur les rejets en rivière et les indicateurs construits pour évaluer l’ampleur nationale d’une pollution qui n’avait alors été mesurée qu’en certains lieux. L’indice biotique a été mis au point dans ce contexte pour que l’inventaire national de la pollution qui fut mené pour la première fois en 1971 tienne compte de la biologie. Les catégories sur lesquelles il s’ap...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Pourquoi chercher la petite bête ? Les enjeux politiques de l’indice biotique en France (1964-1969)

Entre science et politique en biologie de la conservation : le cas de la chouette tachetée

Dans les années 1980, la gestion forestière des autorités fédérales aux États-Unis a été remise en cause dans une controverse qui s’est cristallisée autour de la chouette tachetée nordique. À partir d’une revue critique des arguments écologiques utilisés dans la controverse et des enjeux socio-politiques de cette polémique, cet article met en évidence l’influence réciproque de la science et de la gestion pour produire un indicateur écologique dans un contexte de judiciarisation. Nous montrons comment différentes catégories ont été produites et mobilisées politiquement pour caractériser le problème (indicateur chouette tachetée, puis catégorie bon habitat). Nous mettons en évidence les hypothèses qui ont permis sa mise en nombres et en variables (à travers l’estimation du taux de croissance asymptotique de la population de chouette tachetée). Nous observons une prime à l’indicateur existant – et aux hypothèses existantes - quand (i) le processus de gestion a pris pour acquis les hypo...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Entre science et politique en biologie de la conservation : le cas de la chouette tachetée

Point de vue d’un acteur français sur la controverse des pluies acides (1983-1991)

Christian Barthod est ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts, actuellement en poste au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) en France. Il est membre de l’académie d’agriculture (section Bois et Forêts). Il a été chef du bureau de la recherche et de la technologie à la direction des forêts, de 1983 à 1988, puis chef du département de la santé des forêts de 1988 à 1995. À ce titre, il a été acteur et spectateur français de la controverse sur les impacts des pluies acides (Arnould et Da Lage 1993, Hajer 1993, Roqueplo 1993). Son témoignage s’appuie, pour l’essentiel, sur des informations et analyses publiées par la revue du Groupe d’histoire des forêts françaises, sur la gestion politique et technico-administrative du débat sur les impacts des pluies acides sur les forêts françaises entre 1983 et 1991 (Barthod et Muller 2006, Bonneau 2006). L’auteur a également mobilisé les souvenirs de plusieurs de ses collègues. Si l’auteur a déjà publié...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Point de vue d’un acteur français sur la controverse des pluies acides (1983-1991)

Caractérisation des services écosystémiques fournis par Cordyla pinnata dans la périphérie de la Forêt classée de Patako au Sénégal

Les espèces végétales autochtones permettent d’illustrer la diversité de services écosystémiques fournis par les milieux naturels. Cette étude a pour objectif de caractériser les services écosystémiques de Cordyla pinnata, une espèce autochtone typique de la zone soudanienne sénégalaise. Pour atteindre cet objectif, 97 questionnaires ont été administrés à des chefs de ménage dans la périphérie de la Forêt classée de Patako et les données ont été analysées avec des indicateurs ethnobotaniques. L’étude montre que Cordyla pinnata fournit 20 services écosystémiques appartenant à trois catégories, notamment les services d’approvisionnement, les services de régulation et les services culturels. La Valeur d’usage totale (VUt) de l’espèce est de 7,9 et les VU diffèrent en fonction des sites. Son Facteur de Consensus Informateur (FCI) est supérieur à 0,9 dans les trois catégories et ses Niveaux de Fidélité (NF) sont élevés pour la nourriture, la médecine traditionnelle, le bois, l’ombrage, l...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Caractérisation des services écosystémiques fournis par Cordyla pinnata dans la périphérie de la Forêt classée de Patako au Sénégal

De la mesure des émissions des gaz à effet de serre à celle du service de régulation du climat, les traductions de l’indicateur carbone

L’évaluation – directe ou indirecte – des quantités de services rendus par les écosystèmes nécessite de construire des indicateurs. Nous nous interrogeons sur la construction et l’utilisation d’un indicateur de régulation des effets du changement climatique, que nous nommons « indicateur carbone », avec un accent sur les données qui ont permis de le générer, de le renseigner (notamment pour l’écosystème forestier) et les mécanismes qui ont prévalu à son acceptation par les communautés scientifiques et politiques des services écosystémiques. Nous nous basons sur une analyse critique des documents produits par le Millenium Ecosystem Assessment (MEA) et par le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) pour expliciter la rationalité de cet indicateur. Nous avons également cherché à repérer dans la littérature scientifique des éléments de débat sur cet indicateur, et de rendre explicite les arènes et les arguments. Nous essayons ainsi de voir en quoi ces deux ...

See original: VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement De la mesure des émissions des gaz à effet de serre à celle du service de régulation du climat, les traductions de l’indicateur carbone